Formation Allo Codev® : animer des groupes de codéveloppement à distance

Une formation 100% en ligne, depuis chez vous à votre rythme

 

Les Bonus de la formule :

  • Pas de déplacements, tout se fait sur son ordinateur ou sa tablette, depuis l’endroit que vous choisissez, économies de temps et de carburant
  • Des rencontres en ligne enregistrées, possibilité de les ré-écouter à votre rythme plusieurs semaines après la fin de la formation
  • Des fichiers « templates » téléchargeables gratuitement à partir de la plateforme de formation en ligne
  • Un groupe limité à 12 participants
  • De nombreux entraînements en live

Prochaines dates de la formation Allo Codev® :

Promo 2 groupe automne/hiver 2019-2020

Démarrage de l’auto formation 1er novembre  2019

Les rencontres Zoom durent 3h30 + une pause de 10 à 15 minutes

  • 1ère rencontre en ligne : jeudi 14 novembre de 15h à 18h45
  • 2ème rencontre en ligne : jeudi 19 décembre de 15h à 18h45
  • 3ème rencontre en ligne : jeudi 23 janvier 2020 15h à 18h45
  • 4ème rencontre en ligne : jeudi 27 février 2020 15h à 18h45

Supervision optionnelle : jeudi 2 avril 2020 de 15h à 18h

Promo 3 groupe printemps 2020

Démarrage de l’auto formation 21 février 2020

Les rencontres Zoom durent 3h30 + une pause de 10 à 15 minutes

  • 1ère rencontre en ligne : jeudi 5 mars 2020 de 15h à 18h45
  • 2ème rencontre en ligne : jeudi 9 avril 2020 de 15h à 18h45
  • 3ème rencontre en ligne : jeudi 14 mai 2020 de 15h à 18h45
  • 4ème rencontre en ligne : jeudi 18 juin 2020 15h à 18h45

Supervision optionnelle : jeudi 27 août de 15h à 18h

Promo 4 groupe automne/hiver 2020-2021

Démarrage de l’auto formation 20 août 2020

Les rencontres Zoom durent 3h30 + une pause de 10 à 15 minutes

  • 1ère rencontre en ligne : jeudi 3 septembre 2020 de 15h à 18h45
  • 2ème rencontre en ligne : jeudi 8 octobre de 15h à 18h45
  • 3ème rencontre en ligne : jeudi 12 novembre de 15h à 18h45
  • 4ème rencontre en ligne : jeudi 17 décembre 2020 15h à 18h45

Supervision optionnelle : jeudi 17 février 2021 de 15h à 18h

 

Toutes les rencontres zoom sont enregistrées, vous pouvez les télécharger au fur et à mesure des rencontres et les ré-écouter autant de fois que vous le souhaitez, à votre rythme

 En Option :

La supervision collective environ 8 semaines après la fin de la formation permet de  :

  • Partager des difficultés rencontrées lors de la phase de construction de son offre, de la commercialisation, ou encore de la mise en œuvre des groupes de codéveloppement sur le terrain et en animation
  • Sortir de son isolement
  • Trouver des idées nouvelles et des solutions pour mieux développer ses propres groupes de codéveloppement en ligne

Pour recevoir le programme détaillé, merci de me contacter au 06 12 05 75 08

Béatrice MELIN

Alidade-Flyer A6 Allo Codev

Le codéveloppement à distance : un maillon qui peut contribuer à la stratégie de digitalisation des entreprises et organisations

Cet article est paru en août 2019 dans la revue « Le Codéveloppeur »

Le Codéveloppeur – Bulletin Veille et Recherche de l’AQCP (Vol. 4, No. 1) – Août 2019. Ce numéro « Le groupe de codéveloppement professionnel en ligne » a été coordonné par Pierre-Antoine Simard. Ph. D. (Cand.), membre du comité veille et recherche de l’AQCP.

Aujourd’hui, qu’ils soient cadres, dirigeants ou gestionnaires, les collaborateurs sont de plus en plus seuls face à leurs problèmes au travail. Plongés dans un système qui s’accélère, où des choses importantes comme le temps, les ressources, les échanges se raréfient, ils ressentent le besoin de ralentir. En tant que coach professionnelle depuis 15 ans, je reçois beaucoup de témoignages dans ce sens. Plus encore, je dirais qu’ils attendent un feu vert, une permission de lever le pied et cherchent des espaces pour y parvenir. La digitalisation peut renforcer encore le sentiment de rareté de ces espaces de prise de recul.

Si les groupes de codéveloppement traditionnels en présentiel, permettent depuis maintenant 30 ans cette distanciation et cette pause dans un univers d’injonctions de rapidité, le codéveloppement à distance semble une nouvelle option tout aussi efficace.

Cette manière de pratiquer le codéveloppement à partir de chez soi ou de son bureau, en ligne, est récente et s’est présenté jusqu’à présent comme une alternative aux groupes de codéveloppement en présentiel lors de problèmes de calendrier ou de problèmes de déplacement.
En 2019, encore trop peu de littérature sur le sujet du codéveloppement à distance est disponible : la conclusion de l’édition 2010 du premier ouvrage méthodologique sur les groupes de codéveloppement de Messieurs Champagne et Payette le mentionne comme une vision du futur : page 154 « …on peut penser qu’un jour le groupe de codéveloppement professionnel prendra lui aussi le tournant des nouvelles technologies de l’information et des communications… »

« Que des praticiens de diverses régions du monde mettent sur pied un groupe de codéveloppement professionnel à l’aide de ces nouvelles technologies est un projet tout à fait réaliste » écrivait Claude Champagne en 2010.

Pourquoi ? Parce qu’il permet de se reconnecter les uns aux autres facilement, en laissant de côté certains biais et problématiques comme les distances physiques et les questions de coûts notamment. Je vous propose de développer dans cet article cette idée, à partir de mon expérience, et de vous expliquer pourquoi, à mon sens, les groupes de codéveloppement à distance, représentent un maillon utile aux entreprises multi-sites pour réussir leur stratégie de digitalisation.

Les enjeux de la transformation digitale

La transformation digitale est au cœur de toutes les entreprises. Les opportunités qu’elle laisse entrevoir en termes de dématérialisation, de fluidité et d’efficacité sont nombreuses. Là encore, tout s’accélère. Du fait de l’efficacité intrinsèque des machines, les résultats sont attendus plus vite et les humains se retrouvent opposés à une machine stressante voire pour certaines oppressantes, qui, pourrait même à terme, les remplacer.

Quelle pression…
Pourtant, la transformation digitale offre des perspectives totalement réjouissantes. Moins de déplacements, une empreinte carbone réduite, des économies non négligeables en termes de temps et d’argent pour les dirigeants et leurs collaborateurs.
Malheureusement, les hommes et les femmes qui font l’entreprise, sont souvent les laissés pour compte de cette transformation. La plupart du temps trop faiblement consultés au sujet de son déploiement, ils perçoivent la digitalisation comme une contrainte supplémentaire qu’il faut à la fois appréhender et craindre. La machine qui ordonne et calcule la productivité en temps réel et réduit leurs opportunités d’échanges.
Un article paru en mars 2019 sur le site Harvard Business Review et intitulé Digital transformation is not about technology, démontre habilement que la transformation digitale est avant tout une affaire d’êtres humains. Dans ce texte, on apprend que les risques liés à cette évolution seraient la préoccupation première de 70% des entreprises en 2019. Les auteurs abordent cette question comme une problématique globale dont le succès dépend essentiellement de l’implication de tous les acteurs de l’entreprise et de la compréhension des craintes des collaborateurs. L’idée est de dire qu’un bon mindset et une approche collaborative des évolutions digitales dans l’entreprise offrent de meilleurs résultats. Et dans cette optique, le codéveloppement à distance a un rôle formidablement utile à jouer.
Tout le monde regarde son écran au travail. Mais pour y voir quoi ? Des questionnaires, des outils, des tableaux, des résultats, des urgences… J’ai assisté au 6e congrès d’intelligence collective organisé par Vision 2021 à Marseille le 1er mars 2019 et l’atelier « Comment le digital augmente l’intelligence collective ?» a évidemment aiguisé ma curiosité. J’ai été passionnée de voir comment, aujourd’hui, on peut questionner vraiment rapidement un très grand nombre de collaborateurs pour les impliquer dans une réflexion stratégique sur le devenir de l’entreprise. Il a été question de grands nombres, d’accélération, de sondages, d’avis, de grands projets de transformation d’entreprise. C’est vraiment formidable, grâce à la technologie, de pouvoir recueillir l’avis de milliers de collaborateurs dans un temps record, mais cela reste une consultation. Qu’en est-il alors des échanges d’idées qui nourrissent et font grandir de nouveaux projets ? Qu’en est-il de cette pratique-là au plan digital ?
Le codéveloppement à distance, tout en s’intégrant parfaitement dans une stratégie de digitalisation, permet le développement de l’agilité digitale des collaborateurs et vient rééquilibrer les échanges hommes/hommes par rapport aux échanges hommes/machines.

 

Réconcilier l’homme et le digital

Ma proposition est de dépasser la vision de la stratégie de digitalisation comme quelque chose qui sépare, met les hommes seuls face à des machines, des robots, des statistiques, de la pression, pour aboutir à une réconciliation. Au lieu de s’avouer « vaincu » et de constater que la digitalisation risque d’éloigner les humains les uns des autres, on peut l’utiliser pour recréer du lien et avancer ensemble dans un objectif de construction et de connexion, autour de valeurs humanistes.
L’implication des humains dans le processus de digitalisation et dans la réflexion stratégique au sein de l’entreprise, par le biais du codéveloppement à distance, permet l’incarnation de la transformation digitale et illustre une forme de réconciliation de l’homme et de la machine. La mise en place de groupes de codéveloppement à distance prend ainsi tout son sens : loin de diviser, le digital unit alors les forces et les coeurs et rapproche les acteurs, dans les organisations, par le partage de valeurs comme la coopération, l’entre-aide, la recherche commune de solutions, le parler-vrai et la bienveillance.
Une des caractéristiques de tout système est qu’il va naturellement viser l’entropie, c’est-à-dire son propre équilibre. Dans un système (ici les entreprises) en accélération, il est indispensable d’avoir des espaces de ralentissement pour assurer la pérennité et l’efficacité de l’organisme. Si le système se digitalise, il est indispensable que parallèlement il s’humanise et soutienne les liens et les échanges entre les acteurs sur des sujets qui leur tiennent à coeur.
Le codéveloppement à distance offre ces espaces d’équilibrage dans une stratégie de digitalisation.
Les hommes ne sont plus face à un système déshumanisé, ils sont face (derrière leur écran) à d’autres hommes. Ils sont reliés par le partage de leur vécu, de leurs émotions, de leurs difficultés et de leurs succès. Les valeurs initiales des groupes de codéveloppement tels qu’imaginés par Claude Champagne et Adrien Payette : entraide, soutien, apprendre des autres, regard réflexif sur sa pratique professionnelle, bienveillance, oser parler de ses difficultés pour mieux les résoudre, sont bien sûr également les valeurs de base des groupes de codéveloppement à distance. Les hommes et les femmes derrière leur écran sont ainsi reliés par des aventures humaines.

Les bénéfices du codéveloppement à distance

Je ne vous cacherai pas qu’ils sont selon moi nombreux, en voici quelques exemples :
• Efficacité :
o Il n’y a pas ce temps de flottement, inévitable dans les rencontres en présentiel, où chacun est affairé à autre chose, occupé par d’autres pensées ou par la gestion de son téléphone intelligent. Avec les groupes de codéveloppement à distance, les participants se mettent en route tout de suite et construisent efficacement.
o Une fois dépassés les aléas technologiques, on est connecté à l’essentiel et on se retrouve encore plus concentré sur la problématique à traiter. On rentre plus facilement dans les sujets de fond, en étant concentré sur son écran, mais en mouvement avec les autres participants.

• Bénéfices écologiques : nécessairement, la mise en place de rendez-vous dématérialisés implique des déplacements moins nombreux et ainsi une réduction de consommation d’énergie et une empreinte carbone réduite.
• Mise en oeuvre et incarnation concrète des valeurs de l’entreprise : quelle entreprise n’affiche pas aujourd’hui « l’humain » et « la coopération » comme étant au centre de ses valeurs ? Les groupes de codéveloppement à distance offrent à l’entreprise qui les met en place, en soutien d’une stratégie de digitalisation, une opportunité concrète de traduire les valeurs affichées en comportements dans le travail.
• Réduction des coûts : l’entreprise réalise des économies non négligeables sur les trajets, les déplacements, les hébergements, etc.
• Facilité d’organisation : il est beaucoup plus simple de trouver un temps pour réunir plusieurs personnes où qu’elles soient, plutôt que de les réunir physiquement au même endroit. Cette simplification logistique, pour des résultats aussi probants qu’en présentiel, est un atout de taille.
• Sérénité : les trajets étant supprimés, les collaborateurs ont le sentiment de moins courir après le temps. Il devient possible de prendre un café 5 minutes avant de se connecter et de rejoindre le groupe de travail.

La nécessité d’un expert pour contourner certains écueils

Lorsque l’on réunit des groupes de codéveloppement professionnel en présentiel, des temps de pause avant et pendant la rencontre sont aménagés qui permettent, entre autres, de sociabiliser avec des échanges informels sur des sujets plus légers. Avec le codéveloppement à distance, ce temps n’existe pas. Il incombe donc à l’animateur du groupe, grâce à des techniques spécifiques, de recréer ce lien informel et d’amener de la légèreté et du plaisir dans l’échange malgré les écrans qui séparent les participants à la rencontre en ligne.
C’est pourquoi il est important, pour que ces groupes de codéveloppement à distance soient un succès, de faire appel à un professionnel initié à l’animation de groupes de codéveloppement à distance et particulièrement à l’aise avec le digital. Son savoir-faire spécifique permettra de créer du lien, au travers des écrans et donnera lieu à de vrais espaces de partages et de convivialité, malgré le grand nombre de croyances limitantes que j’entends ici et là sur les inconvénients de la distance.
Les participants témoignent souvent, en coaching à distance, des bénéfices et du plaisir de disposer d’un espace de ralentissement pour faire une pause salutaire, réfléchir à leur pratique, se remettre en question, oser dire sincèrement ce qu’ils ont sur le coeur. Le coaching à distance est aujourd’hui une pratique plébiscitée par de plus en plus d’organisations de toutes tailles.
Le codéveloppement à distance offre aussi tout cela, avec en plus une connexion aux autres acteurs de l’entreprise (si le groupe est en intra) et aux autres en général, sur un territoire illimité et sans frontières, qui eux aussi cherchent à s’améliorer, à réussir leurs projets et leurs rêves, à avoir de meilleures relations avec leurs collègues au travail (en inter).

En conclusion, je voudrais partager ma vision de l’opportunité qu’offre le codéveloppement à distance de réunir l’homme et la machine dans un but commun de réussite des projets, d’évolution des organisations dans une direction humaniste et de construction d’un futur prometteur. Le digital ne
travaille pas nécessairement contre l’humain et ne vise pas systématiquement à diviser ou séparer pour analyser des résultats. Appliquée aux groupes de codéveloppement, la digitalisation permet de réunir des hommes et des femmes, porteurs de valeurs et conscients de leurs besoins, en leur offrant un espace d’expression unique pour les satisfaire.
Les kilomètres, et les aprioris sont balayés pour ne laisser place qu’à la volonté de bâtir un projet commun. Menés par des experts qualifiés et capables de créer le lien là où les écrans séparent, les groupes de codéveloppement à distance aboutissent à une efficacité accrue et des résultats concrets et positifs.
De même que la recherche en coaching a commencé à voir le jour quand le nombre critique d’utilisateurs a été atteint, nous sommes pour le codéveloppement à distance sur la même courbe. À ce stade, les expériences se multiplient : une institution française qui a inclus des groupes de
codéveloppement à distance dans son appel d’offres, un institut de recherche qui lance des groupes tests cette année à distance.

La conclusion que Claude Champagne a apportée à l’ouvrage de Nathalie Sabourin et France Lefebvre publié en 2017 reste encore une vision d’avenir « Ainsi à l’ère du numérique, on ne peut pas passer à côté de l’intérêt d’organiser des groupes à distance, connectés en mode virtuel ».

Pour lire la revue Le Codéveloppeur en entier, cliquez ici

Références

Behnam Tabrizi, Ed Lam, Kirk Girard, Vernon Irvin. (2019) Digital Transformation is not about
technology. Harvard Business Review.
https://hbr.org/2019/03/digital-transformation-is-not-about-technology
Payette, A. et Champagne, C. (2010). Le groupe de codéveloppement professionnel. Presses de
l’Université du Québec.
Sabourin, N et Lefebvre, F (2017). Collaborer et agir mieux et autrement. Editions Sabourin Lefebvre

 

Collectif coordonné par Diaz-Berrio Doring A, et Martinez Lopez, H (2016). Développement : grandir
grâce au collectif. Cumar Solutions llc

Charte Allo Codev® : les engagements des praticiens qui y adhèrent

A quoi sert de publier une charte Allo Codev® ?

Pour les participants à des groupes de codéveloppement à distance :

C’est une garantie que le praticien s’engage à appliquer et mettre en oeuvre, du mieux qu’il peut, les principes de la charte.

Pour l’entreprise qui choisit de faire confiance à un animateur qui a signé la charte, cela donne un contrat et des engagements clairs

Pour les animateurs de groupes de codéveloppement Allo Codev® :

C’est une façon de faire partie d’une communauté de pratiques, de savoir que les pairs qui l’ont signée sont engagés sur les mêmes valeurs de base

C’est aussi une manière un peu formelle, dans un métier qui n’est pas réglementé, d’afficher ses convictions vis à vis de ses clients ou futurs clients

Que dit cette charte ?

Charte d’utilisation, de pratique et d’animation des groupes de codéveloppement Allo Codev®                    

Naissance d’Allo Codev®

En 2013, 4 coachs professionnels, Catherine Boudewyn à Casablanca, Béatrice Melin à la Réunion puis en Inde, Michèle Avaro et Anne Marie Seimandi à Marseille partagent leur passion pour le processus de Codéveloppement Professionnel créé par Payette & Champagne.

L’envie commune de créer un espace pour se développer professionnellement à partir du processus de Codéveloppement a permis de dépasser frontières et océans.

C’est ainsi qu’est né Allo Codev, un groupe précurseur de Codéveloppement Professionnel à distance.

Après deux années d’expérimentations elles décident, en 2015, de déposer la marque Allo Codev®. Depuis mars 2019 la marque Allo Codev® s’est enrichie d’une identité visuelle aux couleurs de ses fondatrices et de leurs valeurs.

La marque Allo Codev® a été déposée comme une célébration heureuse des deux années d’expérimentation. C’est à la fois une marque déposée et une pratique des groupes de Codéveloppement à distance.

Finalité et philosophie

Allo Codev® s’appuie sur la même philosophie, les mêmes principes et valeurs que le Codéveloppement Professionnel.

La consultation est une succession de 6 étapes suivant le processus défini par Adrien Payette et Claude Champagne (« le groupe de Codéveloppement professionnel » aux Presses Universitaires du Quebec).

Spécificité des groupes de Codéveloppement professionnel à distance Allo Codev®

Allo Codev® amplifie et valorise :

  • La coresponsabilité du groupe dans le résultat
  • L’engagement et l’ouverture
  • La créativité au service du fond et du groupe
  • La simplicité, l’authenticité, l’intimité
  • L’écoute du silence pour davantage de présence
  • Une connexion avec son cœur, ses émotions, ses sujets, sa pensée, dans une profonde acceptation de ce qui est, et avec bienveillance
  • La possibilité d’être soi-même, et avec les autres, dans un élan d’apprentissage
  • L’agilité et l’adaptation
  • La capacité à accueillir les peurs et craintes
  • La capacité à s’appuyer sur le ressenti et la dimension corporelle.

Les facilitateurs Allo Codev® sont sur un chemin personnel d’incarnation de ces valeurs, dans le respect de la déontologie de l’AQCP, cliquez ici pour y accéder

Les rencontres Allo Codev® se font par Zoom ou autre plateforme internet, il n’y a aucune obligation à ce que les participants se rencontrent physiquement.

Quelques règles à observer :

  • Maximum 6 participants par groupe
  • Disposer d’un ordinateur par personne avec webcam
  • Disposer d’une bonne connexion et d’un endroit calme, fermé, confidentiel

Propriété de la marque Allo Codev®

Allo Codev® est une marque enregistrée à l’INPI le 6 novembre 2015 par :

  • Michèle AVARO
  • Catherine BOUDEWYN
  • Béatrice MELIN
  • Anne-Marie SEIMANDI

Toutes quatre expertes des groupes de Codéveloppement professionnel et engagées dans une vision professionnelle et éthique de cette pratique.

Utilisation

Qui peut utiliser la marque Allo Codev® ?

Tout professionnel expérimenté dans le domaine des groupes de Codéveloppement peut se référer à la marque Allo Codev® s’il intègre les valeurs sus mentionnées et nomme dans son usage les auteurs. Pour ceux désireux de rejoindre la communauté des codéveloppeurs Allo Codev®, nous vous invitons à nous contacter aux adresses ci-dessous.

Quels sont les points à respecter pour utiliser la marque Allo Codev® ?

  • Etre dans une démarche de professionnalisation continue
  • Etre responsable de ses contributions dans son utilisation écrite et/ou orale d’Allo Codev®, quelle qu’en soit la nature (textes, sons, images, vidéos, liens…)
  • Exonérer la marque de toute responsabilité en cas de litige sur son utilisation avec des tiers et de leurs conséquences directes et indirectes.
  • Respecter les lois françaises relatives à la Propriété Intellectuelle.
  • Utiliser la marque Allo Codev® sous sa seule responsabilité. L’utilisateur est responsable des conséquences de relations qu’il aurait pu nouer et des informations qu’il aurait pu communiquer à d’autres utilisateurs ou partenaires de la marque. Nous invitons les utilisateurs de la marque Allo Codev® à souscrire leur propre assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RCP).

Qui contacter en cas de question ?

Et votre interlocutrice : Béatrice MELIN +33(0)6 12 05 75 08 – beatrice.melin@wanadoo.fr

Pour connaitre les prochaines dates des formations à l’animation de groupes de codéveloppement à distance Allo Codev® cliquez ici

 

MAJ 17 septembre 2019

Se former à l’animation de groupes de codéveloppement professionnel en ligne

Où en sont les groupes de codéveloppement à distance ?

Les groupes de codéveloppement professionnels font maintenant partie de toute la batterie de dispositifs dont disposent les DRH et Responsable du Développement des Talents en entreprise.

Crées à la fin des années 90 au Québec, ils ont été adoptés par de nombreuses grandes entreprises en France (L’Oréal, La Poste, Safran, EDF, la RTM) , par des collectivités et des institutions.

L’innovation dans le domaine des groupes de codéveloppement est de passer du présentiel au distantiel, en ligne depuis son propre ordinateur ou sa tablette. Chaque participant reçoit un lien pour se connecter et participer activement au groupe sans avoir à se déplacer.

Pole Emploi, dans un récent appel d’offres avait même une rubrique spécialement consacrée à l’animation de groupes de codéveloppement en ligne.

Préparez vous à cette innovation qui est appelée à prendre une grande place dans le paysage des formations à distance qui honore les valeurs très actuelles que sont l’écologie, la réduction de la consommation des ressources, la réduction de son empreinte carbone, et la réduction du temps passé en déplacement.

Il existe aujourd’hui une formation spécialement dédié à l’animation et la vente de groupes de codéveloppement en ligne. Destinée à des personnes déjà initiées à l’accompagnement (RH, coachs, facilitateurs, formateurs, enseignants, managers) cette formation se fait en ligne, depuis chez soi et une grande partie est consacrée à la pratique.

Cliquez ici pour découvrir les prochaines dates 2019-2020 et les conditions

Une remise spéciale est offerte à la promotion 2. En effet, la promotion pilote a généré de nombreux feedbacks très intéressants, et la formation cherche encore à trouver son équilibre entre autoformation en ligne, travaux en groupes de pairs, et rencontres Zoom en ligne.

Voici les premiers témoignages :

Séverine Dalloz, Enseignante dans le supérieur et professeure de yoga

 » j’ai aimé la complémentarité des moments, seuls en auto-formation, en sous-groupes et en plénière. Hyper riche et complémentaires ces 3 volets. Cette formation m’a donné l’occasion d’acquérir les compétences en pratiquant et les questions que je me posais ont naturellement eu des réponses par la force du groupe et du processus. »

Marianne Carton, Coach professionnel

« J’ai adoré cette formation en ce qu’elle mêle savoir/savoir-faire/savoir-être sur une base de plate-forme technologique. Elle est pour pour moi un reflet très juste de l’évolution dans laquelle se trouvent les métiers d’accompagnement humain. Créer de la proximité et de la chaleur à distance ! Et ça marche génialement bien. On comprend aussi que le co-développement ça s’apprend vraiment, que le cadre et le processus s’ils sont simples à comprendre demandent de la pratique pour être efficients et justes. »

Emmanuelle Seguret

« Cette formation m’a permis de m’imprégner des éléments fondamentaux pour la réussite et le succès d’un groupe de co-dev. Elle permet une pratique intense du co-dev et un feed-back bienveillant d’un groupe de pair. Je me sens aujourd’hui totalement confortable dans la perspective d’animer des groupes de co-dev pro. Enfin, cette formation m’a permis d’intégrer un réseau bienveillant de professionnelles et de faire fonctionner l’intelligence collective entre nous. »

Cliquez ici pour découvrir les prochaines dates 2019-2020 et les conditions

Témoignage Albane L

Coaching de vie.

Changer de vie, changer de métier, donner plus de sens à sa carrière. Je fais peu de coaching de vie, mais quand il y a une demande de ce type et que la rencontre fait tilt, voici ce que ça donne :

« Béatrice m’a accompagnée en tant que coach pendant 9 mois.

Je suis très heureuse et fière du chemin que j’ai parcouru ! Béatrice m’a aidé à me questionner et à identifier mes envies, mes motivations. Pas à pas, elle m’a permis de me poser les bonnes questions et d’agir pour inventer/créer ma nouvelle vie professionnelle.

Elle m’a toujours poussé à poser des actions concrètes pour avancer dans mes recherches. Être coachée par Béatrice m’a permis d’avancer beaucoup plus vite, plus efficacement et plus sereinement que si j’étais restée seule avec mes interrogations…

Un grand merci Béatrice pour ton soutien, ton efficacité et ta délicatesse pour prendre soin de l’autre tout en obligeant à rester en mouvement !  » Albane L.

Découvrez la supervision collective à distance

Si la supervision pour les coachs vous intéresse, mais que vous n’avez pas forcément une journée par mois à y consacrer, que vous ne voulez pas vous lancer dans des déplacements et que vous voulez garder du budget pour d’autres espaces de développement, ce groupe de supervision est pour vous.

Si le coaching à distance vous tente et que vous ne vous sentez pas tout à fait prêt technologiquement, ce groupe de supervision est pour vous.

Si au contraire, vous êtes déjà dans un modèle économique de travail à distance et que vous voulez continuer à développer cette façon de gagner votre vie, ce groupe de supervision est fait pour vous.

Si vous êtes curieux, et que vous pensez qu’on peut apprendre des autres quel que soit leur niveau ou leur expérience, leur origine ou leur culture, ce groupe de supervision est fait pour vous.

Voici les conditions :

Dates 2019-2020 :

  • mardi 12 novembre
  • mardi 17 décembre
  • mardi 21 janvier 2020
  • mardi 18 février
  • mardi 24 mars
  • mardi 21 avril
  • mardi 19 mai
  • mardi 16 juin
  • mardi 15 septembre
  • mardi 13 octobre
  • mardi 10 novembre
  • mardi 15 décembre 2020

 Coût :

70€ ht par séance

Horaires :

  • de 15h à 17h en France
  • de 9h à 11h au Québec

Vous repartirez avec :

  • Une prise de recul sur votre métier de coach
  • Des réponses à vos questions, vos doutes
  • Une meilleure conscience de votre posture professionnelle
  • Développez votre professionnalisme, votre puissance
  • Une nette diminution de votre stress, une augmentation de votre confort et votre bien-être dans votre métier de coach, une capacité de discernement accrue
  • La découverte, par l’expérience, d’un outil puissant et incontournable de l’intelligence collective ou chacun est co-contributeur
  • Un nouveau réseau de « pairs » sans limites territoriales et le soutien d’une communauté de pratiques
  • Plus de confiance en vous, de nouvelles idées
  • Une meilleure pratique du travail à distance, des inspirations pour développer de nouveaux gisements de clientèle

2 heures pour une pratique réflexive sur tous vos sujets en lien ou pas avec votre pratique de coach. Un moment sérieux sans se prendre au sérieux, en authenticité. Toutes les séances sont enregistrées, présent ou absent, vous les ré-écoutez à votre rythme.

Renseignements et inscription :

beatrice.melin@wanadoo.fr

06 12 05 75 08

 

Inscrivez-vous à un groupe Allo Codev®

Le prochain groupe de codéveloppement professionnel Allo Codev® démarre en novembre 2018.

Allo Codev® désigne un processus de travail, de formation et d’accompagnement inspiré du processus de codéveloppement managérial, et qui se déroule en ligne via la plateforme ZOOM. Après votre inscription, le lien pour vous connecter et entrer dans la salle de réunion virtuelle vous est adressé.

Le groupe de codéveloppement managérial est une méthode formalisée dans les années 80 au Canada par Adrien Payette et Claude Champagne (ça pétille tout ça!) pour former et accompagner des dirigeants d’entreprises et/ou des managers en activité, ou tout autre public professionnel.

Il s’agit d’un outil de formation continue pour adultes.

Pour lire l’article complet sur les groupes de codéveloppement à distance cliquez ici ! 

Voici les dates du prochain groupe : 

Dates :  6/11 et 4/12/18, puis en 2019, 8/01, 5/02, 5/03, 9/04, 7/05, 11/06/2019

Horaires : de 18h à 20h30

Coût : 70€ ht par séance

Le fonctionnement d’un groupe de codéveloppement s’appuie sur la dynamique de groupe, la confiance qui s’instaure entre les participants. Afin que cette dynamique se mette en place, un engagement est demandé sur les 8 premières séances et les séances sont dues (sauf en cas d’empêchement exceptionnel maladie ou accident)

S’inscrire à un groupe de codéveloppement professionnel à distance implique :

  • que vous soyez désireux-se d’expérimenter une méthode qui a déjà fait ses preuves depuis 20 ans en présentiel mais relativement récente à distance
  • que vous soyez impliqué-e dans votre propre développement professionnel car il n’y a pas d’ordre du jour en codéveloppement, les sujets de travail sont apportés par les participant-es à chaque fois
  • que vous vous engagiez sur les dates, la présence de chacun-e est importante, chacun-e a un rôle à jouer dans la dynamique de groupe
  • que vous ayez envie d’être surpris-e par le processus d’intelligence collective qui se met en place, petit à petit, à mesure que la confiance grandit le groupe et ses participant-es peut aller plus loin dans les sujets, les apports être plus créatifs
  • que vous ayez vraiment envie de changer quelque chose dans votre vie car la puissance du  codéveloppement est basée sur la mise en action, entre les rencontres, des prises de conscience qui ont lieu pendant la séance. Le partage des résultats qui découlent de ces actions et de ces expériences menées par les uns et les autres apporte des apprentissages et de nouvelles prises de conscience pour chaque participant-e
  • que vous ayez une âme de curieux, de pionnier, envie de découvrir une nouvelle manière de se former, d’apprendre, sur soi et sur la dynamique de groupe

Il y a des groupes par métier : groupes de managers, groupes de coachs, groupes de RRH.

Ce groupe qui démarre en novembre est plutôt réservé aux coachs, formateurs et/ou consultants.

Ouverture d’un groupe pour les managers et RRH en janvier 2019.

Renseignements et inscriptions par téléphone : 06 12 05 75 08 ou par email : beatrice.melin@wanadoo.fr 

Pour télécharger la plaquette en pdf

Témoignage de développement personnel Séverine Dalloz

MON EXPERIENCE DE TRANSFORMATION

 

Je suis née dans une famille de cérébraux. L’intelligence vient de l’esprit, l’esprit du cerveau, c’est lui qui guide et ça rend heureux. Je schématise (caricature ?) à peine !

Ce que j’en avais compris c’est que pour le sport, les apprentissages, les émotions, tout passe par là. Cette approche a ses vertus, aucun doute, pour autant, cela ne m’a jamais complètement satisfaite. Mais comme c’était le modèle et que j’y trouvais parfois de l’intérêt et des réjouissances, j’ai suivi.

Alors à 35 ans, pour être sûre que mon cerveau fonctionnait bien, je me suis challengée et inscrite en doctorat. Écrire une thèse, fruit de mes connaissances, de mon analyse, de ma réflexion … et vivre ce moment fort de la soutenance.

J’ai alors lu des articles scientifiques, des démonstrations, des justifications, des conclusions, participé à des colloques, suivi des conférences … C’était intellectuellement très intéressant mais j’avais l’impression étrange que plus je travaillais avec ma tête, moins je m’épanouissais. Je mettais cet inconfort sur le compte du stress de l’exercice ou du jugement à venir. Mais après la soutenance et la reconnaissance de mes pairs, je ne me suis pas sentie plus heureuse. Une sensation très décalée. J’ai alors touché la limite de mon approche : le travail purement intellectuel était, pour moi, une source de souffrance plus que de bien-être.

Puis j’ai retrouvé Béa qui développait ses compétences en coaching et se formait à la sophrologie. Elle m’a proposé de faire de la sophrologie. Premier contact avec la respiration.

Et le yoga est venu, par une amie très chère …. ça a été une révélation !

Prendre conscience de mon souffle et m’entrainer à le contrôler. Voilà ce qui me procure un sentiment de bien-être, de confiance inégalés. Aucun travail intellectuel, aussi qualitatif soit-il, ne m’avait jamais apporté de sensations si légères joyeuses et profondes.

C’est un avis personnel mais 10 ans après cette première expérience inoubliable, je me rends compte que ce qui me touche, c’est l’expérience. ETRE dans l’expérience. Oublier le raisonnement cérébral classique tel qu’il a été appris à l’école.

Le yoga part du du principe que chacun-e a en lui-elle tout ce qu’il faut pour se réaliser et qu’elle est la seule personne responsable de cette réalisation. Il m’a conduite à l’expérience, en douceur mais avec rigueur et volonté. Tout en souplesse et en subtilité, le yoga m’a aidée à trouver mes réponses, une connexion directe à celle que je suis. Ce n’est plus uniquement une activité cérébrale, mentale, analytique … tout mon être s’engage dans l’expérience de la pratique. Ça m’assouplit le corps autant que l’esprit et procure légèreté et allégresse !

Comme toute pratique, c’est la répétition, l’engagement et le temps qui sont les meilleurs guides du chemin. Peu à peu, la pratique imprègne le corps, l’énergie et le mental. Elle contribue à tendre vers l’unité : esprit, souffle, corps. La sensation est apaisante, joyeuse et lumineuse !

Avec l’esprit plus calme, je me sens connectée, présente, alignée et disponible. Ca m’aide à accueillir les autres tels qu’ils sont avec ce qu’ils ont, ou pas, à partager. A me connecter à l’environnement … jusqu’à me ramener à ma place dans l’univers.

Ce que j’en ressors alors c’est que l’on peut avoir lu beaucoup d’ouvrages de qualité sur un thème et être un expert théorique du sujet sans pour autant en n’avoir jamais ressenti l’effet. L’idée n’est pas de réfuter l’approche théorique, elle est instructive, complémentaire et enrichit la pratique. Mais elle n’est pas tout … et ça, c’est une approche nouvelle qui m’a transformée. Ca me rend tellement libre !

Pour prendre un autre exemple, on pourrait parler du footing. Qui ne s’est pas demandé ce que pouvaient bien trouver ces coureurs matinaux alors que le temps est très frais en plein hiver. La lecture de tous les ouvrages sur le sujet ne vous permettra jamais de le ressentir ni ne fera pas de vous un marathonien ! Pour autant, en commençant à pratiquer, doucement, à votre rythme, vous découvrirez la sensation, les limites, les ressources, le plaisir de progresser, les bienfaits …

Eh bien c’est pareil pour le développement personnel : c’est dans l’action que la sensation se matérialise, comme si elle prenait une autre dimension pour devenir un volume et plus seulement un plan.

Personne, à ma connaissance, n’a voulu faire demi-tour. C’est le chemin de la légèreté, du recul  sur les choses, de l’autonomie … et de la joie de vivre !

Je vous invite à laisser tomber la théorie et tenter l’expérience !

Article écrit par Séverine Dalloz en avril 2018 qui a soutenu sa thèse de Doctorat en 2012

 

Aujourd’hui Docteur en marketing appliqué au tourisme, en bonne slasheuse, elle enseigne en BTS Tourisme, elle enseigne aussi le yoga et elle est co-fondatrice, avec Béatrice Melin, de One Step Beyond

One Step Beyond

Un pas sur la route… Un autre vers soi,

Des Ateliers, Séjours et Voyages de développement personnel qui s’adresse à toutes-tous 

 

Pour découvrir leur site, c’est ici !

Allo Codev® lancement d’un groupe pilote gratuit

Vous avez envie de découvrir Allo Codev®, les groupes de codéveloppement à distance ?

Voici une opportunité de vous inscrire à un groupe gratuit qui démarre bientôt.

Pour être recontacté-e dans quelques jours et obtenir toutes les informations, courrez votre chance en cliquant sur ce formulaire à compléter

Pour information, ce groupe pilote est maintenant terminé, le prochain groupe commence en novembre 2018, retrouvez les informations détaillées en cliquant ici 

article d’Alain Cardon – MCC

Voici un article très intéressant d’Alain Cardon, coach MCC, formateur et superviseur de coachs auprès de qui j’ai appris beaucoup sur ce métier 😉

Tout en bas, vous trouverez un lien pour lire l’article en entier sur Linkedin.

 »

Un coach arrive à son rendez-vous avec un client, patron d’une PME en plein développement. Lorsque le coach s’annonce à l’accueil, la réceptionniste lui dit: Il y a eu une urgence. Votre rendez-vous doit être reporté. Mais attendez un peu, le patron arrive et il va vous expliquer.

Encore un rendez-vous qui saute! Encore du temps perdu! Déception, agacement… les émotions se succèdent. Conscient de son état, le coach se reprends, se résigne, accepte puis accueille.

Arrive le patron d’un pas pressé. Il explique en marchant vers la sortie qu’il a un rendez vous imprévu avec un partenaire stratégique à l’autre bout de la ville… juste le temps de s’y rendre… désolé… il faut remettre notre conversation à plus tard.

Le coach est soudain pris par une intuition. Il saisit l’opportunité et réponds:

_ « Ce n’est pas grave. Je vous accompagne et nous aurons le temps de discuter lors de votre déplacement. De toutes façons, je n’ai rien d’autre à faire tout de suite. » Et il suit le client jusqu’à sa voiture.

Le patron manifestement stressé enclenche tout de suite un monologue sur sa situation de crise. En pleine négociation sur un projet stratégique avec un partenaire important, ils sont arrivés à un point de blocage. Il est agacé. Des mois d’espoirs et d’investissement sont à deux doigts de passer à la trappe.

Il déroule son histoire tout en conduisant. La circulation est intense, puis ralentit, puis bloque de plus en plus. Le patron devient tendu, agité, aux aguets. Le sujet de son discours se centre alors sur l’embouteillage monstre au sein duquel ils se trouvent coincés. Percevant le haut degré d’énervement de son client, le coach se garde bien d’intervenir. Pendant que le patron s’énerve, le coach respire calmement, observe, reste présent et attentif.

Soudain, le patron-conducteur réagit. Il vire pour emprunter une petite rue tangentielle, accélère, en prends une autre, puis une autre, au gré des ouvertures et de la fluidité émergente. De croisements à rond-points, de ralentissements en accélérations, l’énervement se transforme en adrénaline jusqu’à ce que la voiture débouche sur un autre axe bien orienté et relativement dégagé. Peu à peu, le patron-conducteur se détends. Il n’aura pas trop de retard, dix minutes tout au plus! Il souffle.

_« Alors que pensez-vous de tout ça? » demande-t’il enfin à son coach, quelques minutes avant leur arrivée à destination.

_« Si vous parlez de votre façon de conduire jusqu’ici, commença de coach, je trouve qu’elle est pleine d’enseignements. Dans votre précipitation, vous prenez d’abord une route évidente, et elle vous plonge dans un bel embouteillage. Ca n’avance pas et vous vous énervez de vous retrouver coincé. Puis vous réagissez de façon créative, en sautant sur une petite opportunité, en cherchant des chemins détournés, de plus en plus fluides, jusqu’à trouver une bien meilleure route. Et pour conclure, nous arrivons à destination sans trop de retard sur ce qui était prévu.

Par conséquent je pense que si vous ne vous énervez pas sur ce qui bloque, si vous ne perdez pas de vue votre objectif à terme, si vous vous reposez sur vos capacités créatives et opportunistes, vous avez toutes les compétences pour déployer une agilité vraiment positive et résolutoire. Je me demande quel peut être le lien avec votre projet de partenariat. Mais vous êtes pressé là, alors on s’appelle dès que vous en avez fini avec votre rendez-vous? »

Une heure plus tard, le patron appela son coach pour le remercier. Il était vraiment reconnaissant. Il avait su dépasser le blocage avec son partenaire stratégique. Ensemble, ils avaient cherché des options plus créatives et innovantes que ce qui était prévu au départ. Et ils avaient fait affaire.

Lire l’article complet