Témoignage de développement personnel Séverine Dalloz

MON EXPERIENCE DE TRANSFORMATION

 

Je suis née dans une famille de cérébraux. L’intelligence vient de l’esprit, l’esprit du cerveau, c’est lui qui guide et ça rend heureux. Je schématise (caricature ?) à peine !

Ce que j’en avais compris c’est que pour le sport, les apprentissages, les émotions, tout passe par là. Cette approche a ses vertus, aucun doute, pour autant, cela ne m’a jamais complètement satisfaite. Mais comme c’était le modèle et que j’y trouvais parfois de l’intérêt et des réjouissances, j’ai suivi.

Alors à 35 ans, pour être sûre que mon cerveau fonctionnait bien, je me suis challengée et inscrite en doctorat. Écrire une thèse, fruit de mes connaissances, de mon analyse, de ma réflexion … et vivre ce moment fort de la soutenance.

J’ai alors lu des articles scientifiques, des démonstrations, des justifications, des conclusions, participé à des colloques, suivi des conférences … C’était intellectuellement très intéressant mais j’avais l’impression étrange que plus je travaillais avec ma tête, moins je m’épanouissais. Je mettais cet inconfort sur le compte du stress de l’exercice ou du jugement à venir. Mais après la soutenance et la reconnaissance de mes pairs, je ne me suis pas sentie plus heureuse. Une sensation très décalée. J’ai alors touché la limite de mon approche : le travail purement intellectuel était, pour moi, une source de souffrance plus que de bien-être.

Puis j’ai retrouvé Béa qui développait ses compétences en coaching et se formait à la sophrologie. Elle m’a proposé de faire de la sophrologie. Premier contact avec la respiration.

Et le yoga est venu, par une amie très chère …. ça a été une révélation !

Prendre conscience de mon souffle et m’entrainer à le contrôler. Voilà ce qui me procure un sentiment de bien-être, de confiance inégalés. Aucun travail intellectuel, aussi qualitatif soit-il, ne m’avait jamais apporté de sensations si légères joyeuses et profondes.

C’est un avis personnel mais 10 ans après cette première expérience inoubliable, je me rends compte que ce qui me touche, c’est l’expérience. ETRE dans l’expérience. Oublier le raisonnement cérébral classique tel qu’il a été appris à l’école.

Le yoga part du du principe que chacun-e a en lui-elle tout ce qu’il faut pour se réaliser et qu’elle est la seule personne responsable de cette réalisation. Il m’a conduite à l’expérience, en douceur mais avec rigueur et volonté. Tout en souplesse et en subtilité, le yoga m’a aidée à trouver mes réponses, une connexion directe à celle que je suis. Ce n’est plus uniquement une activité cérébrale, mentale, analytique … tout mon être s’engage dans l’expérience de la pratique. Ça m’assouplit le corps autant que l’esprit et procure légèreté et allégresse !

Comme toute pratique, c’est la répétition, l’engagement et le temps qui sont les meilleurs guides du chemin. Peu à peu, la pratique imprègne le corps, l’énergie et le mental. Elle contribue à tendre vers l’unité : esprit, souffle, corps. La sensation est apaisante, joyeuse et lumineuse !

Avec l’esprit plus calme, je me sens connectée, présente, alignée et disponible. Ca m’aide à accueillir les autres tels qu’ils sont avec ce qu’ils ont, ou pas, à partager. A me connecter à l’environnement … jusqu’à me ramener à ma place dans l’univers.

Ce que j’en ressors alors c’est que l’on peut avoir lu beaucoup d’ouvrages de qualité sur un thème et être un expert théorique du sujet sans pour autant en n’avoir jamais ressenti l’effet. L’idée n’est pas de réfuter l’approche théorique, elle est instructive, complémentaire et enrichit la pratique. Mais elle n’est pas tout … et ça, c’est une approche nouvelle qui m’a transformée. Ca me rend tellement libre !

Pour prendre un autre exemple, on pourrait parler du footing. Qui ne s’est pas demandé ce que pouvaient bien trouver ces coureurs matinaux alors que le temps est très frais en plein hiver. La lecture de tous les ouvrages sur le sujet ne vous permettra jamais de le ressentir ni ne fera pas de vous un marathonien ! Pour autant, en commençant à pratiquer, doucement, à votre rythme, vous découvrirez la sensation, les limites, les ressources, le plaisir de progresser, les bienfaits …

Eh bien c’est pareil pour le développement personnel : c’est dans l’action que la sensation se matérialise, comme si elle prenait une autre dimension pour devenir un volume et plus seulement un plan.

Personne, à ma connaissance, n’a voulu faire demi-tour. C’est le chemin de la légèreté, du recul  sur les choses, de l’autonomie … et de la joie de vivre !

Je vous invite à laisser tomber la théorie et tenter l’expérience !

Article écrit par Séverine Dalloz en avril 2018 qui a soutenu sa thèse de Doctorat en 2012

 

Aujourd’hui Docteur en marketing appliqué au tourisme, en bonne slasheuse, elle enseigne en BTS Tourisme, elle enseigne aussi le yoga et elle est co-fondatrice, avec Béatrice Melin, de One Step Beyond

One Step Beyond

Un pas sur la route… Un autre vers soi,

Des Ateliers, Séjours et Voyages de développement personnel qui s’adresse à toutes-tous 

 

Pour découvrir leur site, c’est ici !

Allo Codev® lancement d’un groupe pilote gratuit

Vous avez envie de découvrir Allo Codev®, les groupes de codéveloppement à distance ?

Voici une opportunité de vous inscrire à un groupe gratuit qui démarre bientôt.

Pour être recontacté-e dans quelques jours et obtenir toutes les informations, courrez votre chance en cliquant sur ce formulaire à compléter

 

Placez 2018 sous le signe de l’abondance

One Step Beyond vous souhaite une joyeuse année 2018,

Avec Séverine nous vous avons préparé une vidéo pour vous le dire en musique et en joie, cliquez ici pour la découvrir  !

 

Toulouse le 28 septembre 2017

Une nouvelle journée sur le thème « L’art de la métaphore dans l’accompagnement des personnes et des équipes » est programmée pour le 28 septembre à Tournefeuille (environs de Toulouse).

Pour tous les détails et pour vous inscrire car il reste quelques places, cliquez ici !

Cette journée s’adresse aux coachs, managers, formateurs, consultants, thérapeutes, et tous professionnels de l’accompagnement.

Nous vous accueillons à partir de 8h30 pour un démarrage à 9h, acheter du cialis en ligne déjeuner à la fortune du pot, fin de nos échanges à 17h30.

La pédagogie est résolument interactive, basée sur la croyance qu’on apprend de ses expériences, mais qu’on apprend encore plus en prenant le temps de réfléchir et de revenir sur ses expériences. Expérientielle avant tout, un zeste d’apports théoriques issus des partages, faire une pause le temps d’une journée pour approfondir un outil puissant, c’est une journée où vous pourrez aussi découvrir les cartes Points of You en français et les acheter si vous le souhaitez.

 

Le jeu de cartes Points of You™ : 65 cartes, un tapis de jeu et un livret pour vous aider à accompagner votre interlocuteur

 

 

Formation au coaching professionnel

Nouveau ! Formation au coaching professionnel

Je suis heureuse et fière d’avoir la possibilité d’enseigner le coaching à partir du dernier trimestre 2017.

La formation ACTIVISION  , en partenariat avec le cabinet Apogée Consulting et Nicole Abou, démarre au dernier trimestre 2017 dans la région grand-sud.

Le programme de la formation ACTIVISION est construit en modules, et chacun peut choisir le nombre de modules qu’il veut, en fonction de son objectif.
Devenir un coach professionnel certifié par ICF nécessite de choisir le parcours complet. Ce parcours est accrédité ACTP par la Fédération Internationale des Coachs (ICF International Coach Federation)
Vouloir connaitre et appliquer les compétences d’un coach dans son métier (de manager, d’enseignant…) viagra single packs est accessible par le premier module, lui aussi accrédité officiellement ACSTH par ICF

Les programmes détaillés, et les dates sont disponibles en cliquant sur le lien suivant 

pour découvrir l’équipe pédagogique et l’équipe des formateurs, cliquez ici 

Je me reconnais dans les valeurs de professionnalisme et de sérieux de l’école Activision Coaching, et je soutiens depuis plus de 10 ans le référentiel des compétences de coach ICF et le code de déontologie (voir le site ICF en français en cliquant ici, et en anglais -plus complet- en cliquant ici)

Mentoring program starts in 2017 – ICF CCE units approved

Supervision and Mentoring for coaches : what, who, how, what for ?

As coaches or managers, during our initial or continuous training in coaching, we hear a lot about supervision and mentoring. Besides, it is requested by most professional bodies for credentialing.

What is it exactly, what are the differences between supervision and mentoring ?

Who is it for? What do you do in a mentoring group ? What does it bring ?

Let’s start by attempting a definition of each:

Both mentoring and supervision define a time and space for my professional development and growth if I work in a helping profession.

That means: a regular meeting with someone who is more experienced than I am, whatever my job: coach, therapist, manager, social worker, trainer, during which I will be able to share the situations I encounter in my practice, my clients/patients cases.

Mentoring is focused on professional competencies,

whereas supervision is wider. When you go to a supervision group, it more likely includes working on specific competencies as well as other areas of professional growth.

When you go to a mentoring session, you will probably focus on specific competencies aligned with your job and responsabilities.

In this article, although all professions mentioned above are concerned, we will focus on supervision and mentoring for coaches, and more specifically with a focus on the ICF approach (International Coach Federation)

ICF is the first and biggest professional association for coaches. With over 30 000 ICF members all over the world, credentialing is one of our fights and strengths ever since the creation of the Federation in 1995.

Let’s pause and take a look at ICF credentialing system: it is the widest world spread credentialing system, internationally recognized.

Created by the body of professional coaches, and continuously improved, it answers the need to recognize coaching as a profession.

As coaching is a non-regulated profession -not yet!-, it aims at self-regulation and professionals who belong and contribute to ICF support that.

There are 3 levels of credentialing:

1st step: ACC (Associated Certified Coach), means you are on your way, you have received a minimum of 60 hours or specific coach training and you have started to work as a coach. 100 hours of practice are necessary, as well as 10 hours of mentoring

2d step: PCC (Professional Certified Coach) means you have shown enough experience and professional development to be recognized as a professional coach by your clients, your peers, and the body of coaching. 500 hours of practice of coaching are necessary as well as 10 hours of mentoring by a PCC or MCC mentor

3d step: MCC (Master Certified Coach) means you have shown your expertise and wisdom in the practice of coaching, you master the art and science of professional coaching, and you can attest of at least 2500 hours of coaching, and 250 hours of coach training over the years.

note : please check out for latest information on the ICF website as there’s an ongoing continuous improvement on the credentialing system

Each level of credentialing requires a number of hours of coach specific training, hours of practice of coaching, and hours of mentoring.

For each level, you are requested to have been working with a mentor coach for 10 hours minimum, and you need to pass the CKA (Common Knowledge Assessment, an online multiple choice test of approximately 150 questions)

So how does mentoring contribute to help professional coaches grow?

Mentoring is dedicating regular time with a more experienced coach on the specific competencies that you need to be able to apply and demonstrate as a coach.

Each professional association has it core competencies list.

ICF core competencies include 11 competencies, grouped in 4 categories:

  • A Setting the foundations
  • B Co-creating the relationship
  • C Communicating effectively
  • D Learning how to learn and keeping the client accountable

For a complete list of the 11 core competencies please click here

Practically, what happens during a mentoring session?

During a mentoring session, you show your coaching competencies and you get feedback and feedforward, from your mentor and from your peers if it is a collective session of mentoring.

This can be done either by live coaching if your mentoring is collective mentoring: during 15 or 20 minutes, one of the participants is a client and another one is a coach.

The coaching takes place while other participants are carefully listening and observing the coaching session.

When the coaching is over, first the coach evaluates his own work during the coaching session. Then, he/she receives feedbacks and feedforwards from other participants and from the mentor(s).

Competencies are then discussed in order to allow each participant to improve their coaching competencies.

The group meets regularly, online, by Skype or any other Internet platform. I use Zoom platform. It is free for clients, no profile to download, just a quick link to clic.

Another way of being mentored is by recording a real coaching session -with your client’s agreement-, and listening to the recording during the mentoring sessions.

Recordings are often shared a few days in advance to allow participants to better prepare the mentoring session.

Individual mentoring sessions usually last between one and two hours, while collective mentoring can last much longer.

I run a 3 hours session, split in two 1 and ½ hours with a short break in between. It depends if the listening is done live, or if the listening is done prior to the mentoring.

ICF requests 10 hours of mentoring, among which 3 of them must be received individually.

And what about Supervision then ?

Supervision enables you to work and improve wider aspects of your profession:

Competencies of course, and also personnel development such as your own believes, your own mindset. You will grow awareness on your own way of handling things, projects, clients, business…

Everything you experience or fear or postpone is good material for supervision. But that’s another story as professional supervision is not yet compulsory for credentialing.

So one could say mentoring is more specific and focused on the coach competencies, supervision is wider and includes working on your being as a whole, as well as your doing as a coach.

Most of the time, supervision offers a wider angle and includes mentoring.

Check here for our coach mentoring programs, in French and in English.

Our program grants you CCE units if you need to renew your PCC credentialing.